Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, alias papitibi, raconte n’importe quoi!

521804_105632059620596_768240482_n

Papitibi a connu une annus horribilis. Nos services l’ont identifié. Le pauvre qui chantait sur tous les toits tous les bienfaits de l’anonymat et qui vendait ça au monde comme la huitième merveille du monde a dû cesser ce discours débile.

Une fraction de sa famille fut décimée dans un accident de la route qui aurait pu être évité. Et comble de malchance pour nous, ses victimes, il a survécu à une crise et à un double pontage coronarien.

Il a perdu la plupart de ses sympathisants, de jeanneémard à ceux d’autres blogues.

Je l’ai vu commenter en ligne peu après l’accident de sa famille. Et je m’étais dit: le gars n’a pas toute sa tête. Sa fille vient de mourir avec sa petite fille et ce cyber prédateur (1) continue son cirque? C’est une compulsion me disais-je un peu comme le cyber pédophile qui regarde des photos pour s’en passer une petite vite pour se soulager et se changer les idées probablement. Une météorite foncerait droit sur terre, il lui resterait 30 minutes à vivre et il continuerait à harceler, diffamer et intimider, ma foi, me disais-je.

Après il cessa. Le ou vers le 6 janvier 2013. Un peu comme si tout cela l’avait ramené à la raison ou si on l’avait mis sous une robuste médication antipsychotique.

Malheureusement pour ses victimes, il a recommencé tout récemment. Là il prend le propriétaire de ce blogue pour le troll Moshe Levy. Ce que je ne suis pas. J’ignore qui il peut être. Même genre de prose que le troll Hourts qui sévissait sur antagoniste. Genre de prose qui ressemble drôlement à la sienne par ailleurs. Qui dit que c’est pas ce malade mental qui a une obsession maladive sur moi? Que me veut ce fou à lier? Que me veut ce désaxé qui ne sera jamais radié une troisième fois du barreau puisqu’il n’en fait plus partie?

Qu’on lui redonne sa prescription. Il était presque guéri. Mais au moins on sait qu’il est en forme. Malade dans sa tête mais en forme physiquement. Ce qui va nous permettre moralement d’enfin procéder. Avec une telle psychopathologie, les délais de prescriptions ne viennent jamais échus et les dommages non plus. N’oubliez pas que la maladie mentale n’est pas un passeport pour la cyber intimidation/diffamation.

(1)  Il se définit lui-même comme un cyber prédateur qui blogue en mode prédation, etc..

 

Papitibi sort de l’anonymat grâce à nodiffamation.com?

Un dossier est apparu sur mon bureau. Il existe une nouvelle page Facebook au nom de Pierre Lavallée et il s’agit bien de notre cyberprédateur, diffamateur et intimidateur.  Les 2 photos qu’il a mises sur Facebook correspondent en tout point aux autres photos de notre dossier. De plus, il confirme qu’il est retraité, donc sans besoin de se cacher sous une cagoule. Nous soupçonnions qu’il était retraité depuis l’automne 2009.

Le cyberprédateur papitibi (il déclare bloguer en « mode prédation ») est un grand partisan de l’anonymat. Il a passé les 4 dernières années à chanter les louanges de l’anonymat comme si c’était la 8e merveille du monde. Pourquoi ce virage à 180 degrés? Nous croyons avoir la réponse: grâce à nodiffamation, il se sait irrémédiablement décagoulé. Il peut  donc enfin s’ouvrir une page Facebook sans crainte de dommages “collatéraux” (se faire identifier). Ses déprédations étant maintenant hautement publiques sous son vrai nom, il est sans doute en mode réparation et séduction pour contrecarrer la mauvaise image de lui-même qu’il s’est construite depuis sa 1ère radiation du barreau en 1997, qu’il a amplifiée sur les blogues à partir de sa 2ème radiation en 2007, et intensifiée à partir de sa retraite en 2009.

Ces deux nouvelles photos ne seront pas publiées ici. A partir du moment où papitibi décide de sortir de l’anonymat et faire face à ses victimes comme un homme,  nodiffamation.com considère qu’il est en voie de réhabilitation. Nous ne publions pas l’hyperlien Facebook  non plus.

Nous souhaitons que Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda  guérisse de sa fixation sur l’anonymat et la cyberprédation. Nous serons toujours là pour le soutenir dans sa démarche de réhabilitation. Qui sait, une fois guéri, peut-être pourrait-il devenir notre juriste avec une chronique hebdomadaire ou bimensuelle. Mais pour confirmer sa réhabilitation, il doit montrer qu’il a acquis une colonne vertébrale en avouant sans ambages ce que tout l’univers intéressé sait maintenant: qu’il est papitibi.  Simon picotte

Le blogue, en somme, est, pourrait-on dire, d’inspiration biblique!

The most constant message that Zakovitch identifies in the Jacob/Papitibi stories is retribution for misbehaviour. (…)

Recall that Jacob/papitibi, at his mother’s instigation, fooled his blind father, Isaac, into thinking that he was Esau in order to get the blessing meant for the firstborn son. He carried out the deception by taking his brother’s clothes without permission and putting goat skins on his arms to make them feel more like those of the hairier Esau (Genesis 27). Later Jacob’s future father-in-law, Laban, fooled Jacob by having him marry his older daughter, Leah, when Jacob was hoping once again to put the younger, Rachel, before the older (Genesis 29). And later yet, Jacob’s sons deceived him tit for tat by stealing the clothes of their younger brother, Joseph, and covering those clothes with the blood of a goat (Genesis 37).
(…)
In Numbers 20, Jacob/papitibi’s descendants, the Israelites, are on their way to Canaan from Egypt and they need a favour from their “cousins,” the Edomites, the descendants of Esau. The Edomites refuse to sell them water, which Zakovitch sees as more payback for the saga of the coerced purchase of the birthright.

http://www.cjnews.com/node/101773

 

PS, trêve d’éloges indirects envers papitibi. Nous ne voulons nullement établir une équivalence entre papitibi et Jacob, sauf à ce point-de-vue: si une personne aussi importante que Jacob mérite d’être punie pour ses incartades, une personne aussi ordinaire que papitibi, alias Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, mérite de l’être aussi. Justice biblique est faite par la voie de ce blogue.

Pierre Lavallée alias papitibi radié du barreau en 2007 pour avoir “volé” l’argent de ses clients.

papitibi

Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda (papitibi) vous répondra que c’est le Barreau qui ne sait pas compter. En 2007, papitibi semblait pratiquer le droit dans son sous-sol de McWatters. On peut présumer que ses clients ne faisaient pas partie du 1%. Ma question à papitibi: As-tu remboursé tes clients? Pourquoi n’as tu jamais été accusé au criminel comme tous les autres qui pigent dans les comptes intrust de leurs clients (Lacroix, Madoff et tes confrères)? Parce que toi tu volais les pauvres donc c’est moins grave qu’un méchant riche?

Je sais à quoi tu penses papitibi. Tu penses que tu n’aurais pas dû pratiquer le libelle diffamatoire, car ça aurait évité que tes renseignements publics avérés et hautement d’intérêt public ne prennent plus de visibilité. C’est pas toutes les chances que je t’ai données qui ont manqué n’est-ce pas? Tu affirmes toi-même à répétition que j’inondais ta boîte de réception. Ce qui est faux, mais bon. On s’enfargera pas dans les détails, n’est-ce pas mon ami?

Aujourd’hui, je te pardonne. Mais, je ne comprends pas pourquoi tu t’emportes devant la vérité qui se révèle enfin. Tu as volé tes clients? Ouin pis. Envoie les se faire cuire un oeuf. Ce sont des pauvres sans instruction tes victimes, alors so what? (mode sacarsme)

Tu avais également été radié du barreau en 1997, ce qui te donne 2 radiations en 11 ans. Et ta radiation de 2007 est pour des infractions qui ont débuté en 2000 et que tu continuais à commettre en 2006. Es-tu seulement capable de pratiquer le droit pendant plus de 3 ans sans faire de toi un embarras pour le barreau? Voir le billet “Papitibi le double radié” du 23 décembre pour plus de détails.

Voici ce qu’on trouve sur http://www.barreau.qc.ca/pdf/journal/vol39/200712.pdf

AVIS DE RADIATION

Dossier no : 06-06-02186

AVIS est par les présentes donné que MONSIEUR PIERRE LAVALLEE (no de membre : 175451-3), ayant exercé la profession d’avocat dans le district de Rouyn-Noranda, a été déclaré coupable le 6 décembre 2006, par le Comité de discipline du Barreau du Québec, des infractions commises à McWatters et Rouyn-Noranda entre le 1er avril 2000 et le 3 févri- er 2006, à savoir :

Chef 1 à 6 A, à six (6) reprises, fait défaut de compléter et transmettre au Syndic la déclaration annuelle relative aux livres, registres et comptes (B-1) pour les années terminées les 31 décembre 1999, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004;

Chef 8 N’a pas détenu en tout temps dans son compte en fidéicommis les sommes qu’il devait y détenir pour l’ensemble de ses clients.

Le Comité de discipline a motivé sa décision sur les articles 3.08 et 4.02 du Règlement sur la comptabilité et les comptes en fidéicommis des avocats.

Le 10 avril 2007, le Comité de discipline imposait à MONSIEUR PIERRE LAVALLÉE une radiation du Tableau de l’Ordre pour une période de quinze (15) jours sur les chefs 1 à 6 et de trois (3) mois et un jour sur le chef 8 de la plainte, toutes ces périodes de radiation devant être purgées de façon concurrente.

Le 23 mai 2007, le Tribunal des professions était saisi d’un appel de l’intimé. En date du 12 octobre 2007, ledit tribunal rendait son jugement et rejetait l’appel.

Le jugement du Tribunal des professions étant final et sans appel, et exécutoire dès la signification à l’intimé selon l’alinéa 3 de l’article 158 du Code des professions, MONSIEUR PIERRE LAVALLÉE est donc radié du Tableau de l’Ordre du Barreau du Québec pour une période de trois (3) mois et un (1) jour à compter du 3 novembre 2007.

Le présent avis est donné en vertu de l’article 64.1 de la Loi sur le Barreau et de l’article 180 du Code des professions.

PR00198

Montréal, le 12 novembre 2007 Directeur général

Me JACQUESHOULE

– – – – – – – – – – –

 Autre source intéressante:

http://www.jugements.qc.ca/php/decision.php?liste=65645957&doc=51E40BF4C1E4AC7BF7CF2335298743370D5E9E8BE196C51A3FABAAF01503BBDB&page=1

Papitibi à la recherche d’une job de modérateur?

papitibi

Le lendemain du jugement Corriveau (1) papitibi, était tout excité. Il a immédiatement expédié un courriel de menaces à David Gagnon tenancier de l’excellent blogue rigoureux Antagoniste.net qui disait à peu près ceci, car son commentaire fut supprimé : « Je te laisse 12 heures pour considérer mon offre (lire de modérateur) sinon tu pourras commencer à chercher l’avocat de ton choix »

Il a aussi refait le même coup à Cyberpresse et l’Actualité. La question n’est pas de savoir si papitibi a les compétences pour modérer un blogue, car ce blogue démontre sans équivoque que non. Ce qui nous intéresse, c’est de savoir s’il a fait ses menaces d’offre de services en signant Oran Outang comme dans tous ses courriels de menaces.

Il affirme qu’il offre ses services de modération gratuitement. nodiffamation.com  se console en se disant qu’il est conscient de la valeur nulle de sa maîtrise en droit des médias qu’ils prêtent détenir et avoir réalisé à une autre époque et de son incompétence. Les commentaires de papitibi valent la peine d’être lus (2). En effet, cet ahuri de papitibi prétend avoir droit à sa réputation comme anonyme :

Quelques perles :

Letight, Poulou et David

Je possède une maîtrise en droit des médias et j’ai pratiqué en responsabilité civile pendant plus de 30 ans. Des procès en diffamation, j’en ai plaidé une vingtaine…-papitibi

____________

Il a répété au moins 100 000 fois qu’il détenait une maîtrise en droit des médias comme s’il était une référence. En tant que personnage virtuel, Papi ne peut pas être diffamé – maybe yes, maybe no. -papitibi

_____________

Avant il disait OUI maintenant il dit qu’il l’ignore. Ben oui mon papi tu ne peux être diffamé. Tu n’es pas une personne morale puisque tu es 100% anonyme. Tu as même déjà déclaré que tu ne dévoilerais jamais ton identité et ce même sous la torture. Il a même déjà ridiculisé ses victimes en affirmant sur un blogue de musique Métal:

Je crois que je vais leur donner mon nom et mon adresse pour qu’ils puissent me poursuivre. -papitibi

___________

Pas besoin de te torturer ni de nous donner ton nom et ton adresse; l’anonymat te va si bien. On t’aime anonyme mon papi. Reste anonyme. Ainsi tu resteras à jamais à l’abri de toute dénonciation, mais, et surtout, à l’abri d’éventuelles poursuites comme le recours collectif qui s’en vient. Tu pensais vraiment t’en sortir?

Bon joueur, nous t’offrons la modération des commentaires de nodiffamation.com.  Écrit nous des courriels de menaces en signant Orang Outang et on va supprimer les commentaires que t’aiment pas. Tu vois que tu es enfin compris ici. Nous te laissons 12 heures à partir de la mise en ligne de ce billet pour y penser. D’ici là vérifie tes assurances responsabilités civiles mon papi. Parce que tes victimes veulent être dédommagées.

Papitibi: un autre détenteur de maitrise qui n’a jamais travaillé dans son domaine.  Comme Ankh (alias Sylvain Massé) le traducteur (maitrise en Sciences politiques sous James Russell Mallory) et Line Merrette. Tous ces frustrés et sous-employés se retrouvaient et se reconnaissaient chez Hétu.

(1)    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201007/30/01-4302768-canoe-doit-verser-107-000-a-susan-corriveau.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_en-manchette_2238_section_POS4&utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B42_acc-manchettes-dimanche_369233_accueil_POS5

(2)    http://www.antagoniste.net/2010/08/02/de-retour-6/

Michael Laughrea de McGill nous écrit: le prédateur internet papitibi n’a pas de coeur!


Le chercheur et professeur Michael Laughrea nous a fait parvenir un courriel qu’il a envoyé à papitibi en 2010.  En retour, papitibi (Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, deux fois radié du barreau, deux fois divorcé, radié à vie du blogue de l’édito) n’a rien fait (même pas une réponse au courriel), sauf confirmer sa réception en 2012 dans son blogue.

Rappel: papitibi lui-même se définit comme un prédateur sur l’internet!  De plus, le journaliste Patrick Lagacé de La Presse a déjà fait les frais des esclandres papitibiennes. “3213 mots de délire, de menaces, de gros mots, d’allusions au Conseil de presse”: c’est ainsi que Lagacé caractérise papitibi à son égard. Source:   http://blogues.lapresse.ca/lagace/2008/04/21/je-suis-un-paratonnerre-une-autre-forme-de-pause-kit-kat/

Pour plus de détails sur papitibi, lire http://nodiffamation.com/2015/03/14/qui-est-ce-papitibi-dont-des-billets-apparaissent-en-premiere-page-dune-recherche-google-sur-michael-laughrea/   Vous y verrez que cet individu est un prédateur internet caractériel et irascible, deux fois radié du barreau, deux fois divorcé, victime de multiples attaques cardiaques. Il aime jeter son fiel sur ceux dont les opinions ne lui plaisent pas.

“A papitibi@gmail.com et papitibi@live.ca,

Tu as certainement obtenu l’effet désiré.  Tu t’es senti bien. Cela a sans doute été jouissif.  Grand bien te fasse. Car deux de tes articles entièrement consacrés à moi se retrouvent à 3 lignes et moins sous le site de mon employeur, quand on fait une recherche Google sur « Michael Laughrea » :

((NDLR: honorable donne le site Google en question))

Ces 2 billets si proches du site de mon employeur, c’est à peu près l’équivalent de lui envoyer une lettre de plainte par mois, ou pas loin. Cela me cause des problèmes professionnels, ou des problèmes professionnels à prévoir. C’est exagéré. Surtout de la part d’un anonyme envers un NON anonyme qui ne dispose, au contraire de ce que tu pourrais penser, d’aucune sécurité d’emploi et d’aucun syndicat pour le protéger (sans parler, comme tu t’en doutais déjà, d’un salaire relativement dérisoire). De plus, les commentaires de ma part sur lesquels tu te concentres ont été écrits par « honorable » et non par « Michael Laughrea». C’est abusif.

Je te demande donc d’enlever le mot Laughrea des mots-clés de ton blogue, ou de prendre toute autre mesure qui fasse en sorte que ces 2 articles ne se retrouvent pas parmi les 2 premières pages d’une recherche Google sur « Michael Laughrea ». Par exemple, les retirer, ou remplacer les « Laughrea » de ces articles par des variations orthographiques de celui-ci serait honorable.  D’ailleurs, c’était ce que tu faisais souvent au « bon » vieux temps où nous escrimions. Je sais que tu es honorable quand tu le veux.

De plus, tu as mis sur ton blogue une photo de moi qui avait été placée par erreur sur le site de mon employeur et ce, pour une courte durée, jusqu’à ce que mon employeur se rende compte de l’erreur.  Il serait séant que tu l’enlèves aussi puisqu’il n’y a jamais eu intention de mettre cette photo dans le domaine public. Sur le web, cette photo n’est d’ailleurs disponible nulle part ailleurs que sur ton blogue.

Tu peux consacrer autant d’articles que tu veux à ma personne, mais de là à mettre en pleine face de mon employeur des commentaires d’ »honorable » sous le nom de Michael Laughrea, n’y a-t-il pas une limite? Quand j’écris sous honorable, c’est que je veux être nommé honorable; tout comme quand tu écris sous papitibi, tu ne veux pas qu’on  te nomme sous ton vrai nom, n’est-ce pas? Ce que tu désires pour toi-même (conserver ton anonymat), tu te dois de l’appliquer aux autres. Je sais que tu as la grandeur d’âme pour le comprendre et l’apprécier.

Finalement, certaines citations de tes articles inversent la réalité, ce qui est diffamatoire: dans celles-ci, tu prétends citer une opinion de ma part alors que je citais l’opinion d’une tierce personne afin de la démolir ou la commenter. Tu as pris la citation du tiers et me l’a attribuée!

En somme, je te propose d’avoir un ami de plus, et un ennemi de moins. Ce qui ne veut pas dire que nous n’aurions pas de joutes oratoires, même sur ton blogue, mais entre amis… En somme, je vérifie si tu as du cœur.

Michael  l’honorable. “ (Courriel envoyé  par honorable à papitibi le 25 Nov. 2010.)  

Rappel: Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda et  et Pierre Lavallée de McWatters (maintenant un quartier de Rouyn-Noranda) sont les mêmes personnes.

LES FAITS ESSENTIELS SUR PAPITIBI

papitibiPapitibi, warren peace, atzilut, et sacapusse sont les pseudonymes de Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, né vers 1948 à Montréal. Cet individu, divorcé et se disant en “mode prédation” sur internet, a été radié du barreau en 1997, puis radié de nouveau en 2007. Il est complètement rayé du blogue de l’édito de cyberpresse depuis environ 2008: toute mention du mot “papitibi” sur ce blogue, peu importe l’endroit et l’insignifiance de celle-ci, crée un arrêt de publication.  Il est clair qu’il y est persona totalement non grata…

Papitibi a  vécu toute sa vie active à McWatters, maintenant Rouyn-Noranda. Il a été conseiller municipal de McWatters entre 1983 et 1994. Puis en charge d’un tribunal administratif à Rouyn-Noranda de 2006 à 2009, un travail à temps partiel à la suite duquel il se retrouve au chômage et se décharge de sa frustration et de son mal de vivre sur le Net. Pour ce faire, il peut utiliser un langage ordurier indigne d’un avocat. Il interprète de manière étroite ce que les gens écrivent, ce qui lui permet de donner libre cours à sa bile caractérielle et intolérante. Il n’hésitera pas à menacer de mettre des photos de vos enfants sur le Net ou des informations compromettantes pour arriver à ses fins; ou à considérer comme un crime de lèse-majesté qu’un journaliste bloque un de ses messages. Sa lettre à Patrick Lagacé demeurera sans doute son classique et son héritage, jusqu’à ce que des lettres à d’autres journalistes deviennent connues.

On ne l’a pas vu trainer sur le Web ailleurs que sur son propre blogue depuis que notre site est actif.

Papitibi cherche à décourager ses victimes de le poursuivre! Pourquoi?

Image

Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda et McWatters cherche à décourager ses poursuivants. Pourquoi? J’ai ma petite idée

Voici les courriels, toujours les mêmes qu’il envoit à ses victimes.

Tu veux me poursuivre? Tu veux poursuivre Lizzie?
À la bonne heure, l’gros!

Te souviens-tu de ce que t’as déjà écrit au sujet de Lizzie? Pis à mon sujet à moi?
Des tites news pour toi. Des grosses news, plutôt.

Savais-tu ça, toé, que si tu me poursuis, tu donnes ton adresse? Savais-tu ça que si jamais tu me poursuis, va falloir que tu viennes faire ça en Abitibi? Ça va te coûter un bras. Ou deux.

Et si tu me poursuivais, savais-tu ça que moi, au lieu de me contenter de chier dans mes culottes en attendant le jugement, je peux aussi me virer de bord et intenter une « demande reconventionnelle »?

Ta réputation de ti-coune vaut moins que la mienne; tu peux vérifier avec un avocat, ça va te coûter $150 ou $200 l’heure… Ou peut-être plus. Après toutte, il y a 20 ans, Marcel Aubut demandait déjà $400 pour une heure…

En d’autres mots, tu risques d’avoir des surprises désagréables… tout comme les deux trous de cul qui ont formulé le même projet. Moi, je les ai pas nommés, alors je peux les traiter de n’importe quoi…

Poulou ne fait pas partie de ceux-là. En passant.

Heu… as-tu assez de cash pour payer ta propre condamnation? Peux-tu emprunter $150000 pour payer les dommages causés à Lizzie et à moi-même pour les tas de marde que tu nous as chiés dessus?

« L’Abitibi étant un trou, ce sera facile, pour moi, de vous retracer, par la suite!!! »

Au nom de mes concitoyens: mange donc un char de marde!
En passant, juste pour la ville de Rouyn-Noranda, tu vas devoir fouiller sur 6633 km carrés. As-tu une idée de ce que ça représente, ça, comme superficie? Québec, 454 km carrés. Montréal, 363. Toronto, 629,,, Île d’Anticostii, 7892…

Je te parle pas du reste. Mais entre Temiscaming et Senneterre, il y a 400 km? Et t’es toujours dans la même région.

Cé pas Lévis, icitte! Cé pas une boite d’alumettes, l’Abitibi-Témiscamingue. Si tu viens l’été prochain pour me tirer les oreilles, apporte un 10 litres de stuff à mouches. C’est pas comme les p’tites fioles de 15 ml qu’ils vendent à Lévis et qui durent deux ou 3 ans!

En passant, de kossé que tu fais aussi loin de chez-vous, aujourd’hui? En visite chez tes beaux-parents?

PS: un billet vieux de 18 mois… heu, es-tu en train de dire que ça ne représente plus ta pensée? C’est pas comme quasnd t’avais jusse 19 ans pis que t’étais encore un imbélie – comme tu l’écris toi-même.

PS: 2 As-tu pensé que le juge pourrait se laisser convaincre que tu devrais me remercier de te mettre en garde contre tes envies de bouffer des gras trans et du cholestérol?

papitibi

CE QUE LES INTERNAUTES PENSENT DU COURRIEL de PAPITIBI à LAGACÉ:

Pierlebel 21 Avril 2008 13h16 Cet homme, si c’en est un, est un pauvre type qui a besoin de soins.

moissy 21 Avril 2008 13h27 J’ai autrefois connu un gars qui était devenu comme ça après avoir perdu son chien: il avait plus personne à qui donner des coups de pied.

myth0s 21 Avril 2008 13h29 Est-ce que quelqu’un a une idée de QUI est ce fou?

esteban2x 21 Avril 2008 13h47 un mot : lithium

maxg 21 Avril 2008 15h07 WOW.. un cas pour la camisole

ndeedtd 21 Avril 2008 13h30 c’est gars là est un peu “intense”. Évidemment, par “intense” je veux dire “complètement dingue”.

freeportguy 21 Avril 2008 13h32 Ca tonne…ça menace…ça exige…ça juge tout un chacun, mais ça refuse de se faire juger? Et ça parle d’honnêteté intellectuelle??

catbrunelle 21 Avril 2008 13h40 il utilise beaucoup trop de mots pour dire pas grand chose ce monsieur!

aylowblow 21 Avril 2008 13h51 Wow! Ce gars se prend vraiment pour le nombril du monde. Le bout le plus hilarant est quand il est convaincu que Québecor va te déclarer la guerre parce qu’un pur inconnu pas de vie s’est fait censurer sur ton blogue.

marijo36 21 Avril 2008 13h08 Il t’accuse de faire ce que lui fait, utilise la dénigration qu’il dénonce.

annie1970 21 Avril 2008 15h30 Triste… Pauvre gars! En colère comme ça, c’est mauvais pour la santé.

bennypboy 21 Avril 2008 13h18 Comment on peut demander de retirer des propos haineux alors qu’on menace nous-même les gens. Je sais que ce qui suit est cliché et péjoratif mais s’il consacre autant de temps et d’énergie à écrire ces interminables bétises, c’est probablement qu’il n’a pas de vie ou bien qu’il est sur le BS.

Grimlock 21 Avril 2008 14h03 J’espère qu’on aura droit à la désopilante suite de cette histoire. Il y en a qui se prennent vraiement trop au sérieux.

Flamboyant 21 Avril 2008 14h36 Je suis moi même étudiant en droit et jaurais énormément de plaisir à voir ce type devant la Cour tenter d’invoquer des arguments comme le droit à la réputation pour un pseudo sur internet, ou encore le droit légitime à une réplique suite à une attaque personnelle haha! Un conseil à l’auteur de cette missive: Va voir un peu le monde extérieur,

bobhineault 21 avril 2008 17h08Ça sent la psychose…

fcan 21 avril 2008 19h04 J’ai arrêté de lire après 3-4 paragraphes tellement il est fou furieux et déconnecté.

fruitloops14 décembre 2008 10h36 Ouf, j’ai pas été capable de tout lire. Et dire que ce déjanté a un fils. Épeurant! Que ceux qui le connaissent mettent un professionnel sur son cas. Borderline, le monsieur. Donnez-lui son blogue quelqu’un, sinon il va prendre un gun!

blogues.lapresse.ca/lagace/2008/04/21/je-suis-un-paratonnerre-une-autre-forme-de-pause-kit-kat/

Papitibi est le pseudonyme de Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda et de McWatters

PAPITIBI PRÉDATEUR SANS CLASSE:

papitibi

“ce papitibi (NDLR: Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda) décrit avec minutie sur le Web l’apparence de ma maison, la ville et la rue où elle se trouve; il commente sur sa valeur; il publie sur le web la date de mon mariage, le nom de fille et le prénom de ma femme, son âge, mon âge, le nom de ma mère, de ma tante, etc.. Le tout à quelles fins? De pertinence? Non: a des fins évidentes d’intimidation, avec part possible de sadisme. Il a déjà menacé de publier sur le web des photos de mes enfants! Il se vante d’ailleurs de se tenir en “mode prédation” sur le web: c’est son adrénaline et son endorphine d’oisif mis prématurément en retraite.” (honorable)

http://blogues.lapresse.ca/sciences/2011/10/05/nobel-de-chimie%C2%A0-le-vilain-petit-cristal/

Précision: honorable est Michael Laughrea, M. Phil., Ph.D., professeur et chercheur dans une des meilleurs universités canadiennes. Son identité a été révélée sur le Net par Richard Hétu, maitre d’un blogue si peu professionnel que plusieurs  le nomment Hétutistan. Honorable utilisait un pseudonyme uniquement parce que son nom est unique au monde. On ne peut en dire autant de Pierre Lavallée, qui aurait pu aisément bloguer sous le nom de P. Lavalllée s’il n’avait rien à cacher: Il y a 610 Lavallée et 38 P. Lavallée dans le seul bottin téléphonique de Montréal! Quand un retraité au nom aussi commun que P. Lavallée choisit de bloguer incognito, il faut considérer que ses intentions pouvaient être au départ malveillantes.