COVERUP 2: Julie Talbot, université de Montréal, camoufle un autre pan de son abject passé internet (AJOUT)

Originally Posted on March 7, 2013

Julie Talbot, professeur de Géographie à l’Université de Montréal, avait dissimulé 4 citations incriminantes le 25 ou 26 février dernier (voir billet COVERUP qui suit celui-ci; il  avait été originellement publié le 28 février 2013). Au lieu d’affronter l’adversité et admettre ses fautes debout, comme un membre de l’élite intellectuelle doit faire, elle préfère la dissimulation de la sombre ruelle, à l’image de ses amis du Hétutistan. Le 1 mars, elle a fait effacer les deux citations suivantes du billet http://blogues.lapresse.ca/hetu/2010/06/10/israel-datout-a-handicap-strategique/ :

cjulie 12 juin 2010
 01h38 J’ai copié-collé et envoyé le commentaire de 14h11 de vous-savez-qui au patron de vous-savez-qui, qui fut autrefois mon patron à moi aussi. Cette respectable institution (NDLR: McGill) devrait être au courant qu’un de ses membres affirme la supériorité intellectuelle d’un groupe d’individus dont il fait partie.  (1)

 cjulie 12 juin 2010
 08h45 @mathieun
@laotseujr ce 14h11 dépasse les bornes. J’y sens une haine et oui, je dois le dire, un racisme, qui, provenant de quelqu’un comme lui, sont carrément effrayants.

En somme, par l’effacement de ces commentaires, Julie Talbot admet qu’il n’y avait rien de haineux, raciste ou carrément effrayant dans le “14h11” d’honorable. Elle admet qu’elle le diffamait vilement, et elle saisit le ridicule d’envoyer ce copier-coller à McGill. Mais elle n’assume pas ses erreurs en adulte. Elle cherche plutôt à les dissimuler. Couardise et lâcheté.

Les misérables poltrons avec qui Julie Talbot s’acoquinait gonflent les biceps sous leur cagoule. Ils s’attaquent crapuleusement à des non anonymes. Mais une fois décagoulés, ils passent de diable de Tasmanie rageur à lièvre édenté plus vite qu’un loup-garou au soleil levant. La grenouille qui joue au boeuf devant des menottés se dégonfle, comme son camarade _cameleon_, dès que le jeu se déroule au grand jour ou à armes égales…

Ce développement dissimulateur n’est pas complètement  heureux. La meute du Hétutistan peut donc  insulter, diffamer et mentir en relative impunité: si on expose leurs sévices, il leur suffit de contacter Richard Hétu pour les faire effacer. Le mal envers leur victime aura pourtant été fait.

La prémisse de nodiffamation est que les teneurs de blogue ne sont pas tous des Richard Hétu. De toute manière, même s’ils l’étaient, les cyber prédateurs diffament maintenant à leurs risques et périls: celui de se faire exposer et faire la une sur Google. Ils n’ont qu’une porte sortie: se comporter en gentleman ou dissimuler leurs calomnies avant que nodiffamation les expose. Les dissimuler après exposition est infantile et inutile car ce camouflage n’attire que plus d’attention sur les méfaits du cyber diffamateur.

*               *               *

Notes (AJOUT)

(1) L’existence du 01h38 est doublement prouvée: laotseujr 12 juin 2010
 08h02 @cjulie 01:38  Bonjour. 
Son commentaire est la preuve, s’il en fallait une, de sa  (…).  _cameleon_12 juin 2010 12h26 @cjulie Je serais surpris que la prestigieuse institution en question donne suite à votre message.

Dans le même billet le renommé juriste Pierre JC Allard confirme à la fois le comportement abject de la meute de cjulie et l’intérêt des propos d’honorable:

pierrejcallard 10 juin 2010 
21h39 @ Honorable: si vous publiez sur CentPapiers, vous serez contredit, mais traité avec respect. C’est notre engagement.     Pierre JC Allard 
Éditeur de CentPapiers

Le “délire de groupe” que Julie Talbot alimente et amplifie (elle en rajoute au lieu de calmer la racaille haineuse) ne date pas d’hier:

mayflower 5 Août 2009 
07h28 Il est évident qu’il règne sur ce blog (NDLR: le blog de Richard Hétu) une passion pro palestinienne et anti-israélienne. Les rôles sont généralement répartis d’office, avec Israël comme étant le méchant, et les palestiniens, parfois les arabes ou les musulmans, comme étant les gentils. Bien sûr, le coupable est désigné d’office et toute personne n’ayant pas la bonne idée de se couler dans le moule, ou n’esquissant ne fût-ce que le début d’une opinion divergente, même sur un autre sujet, en est ramené à se voir jeté en pâture à la vindicte populaire, et affublé pour la circonstance de nombreux qualificatifs, tous censés être plus ou moins infâmants (nazi, herr Doktor, troll, hasbariste, sioniste,…), les association, semblant être relativement peu fortuites et à dessein. Certains propos sont parfois même surprenants tant ils semblent ressortir des protocoles des sages de Sion. Mais l’expression délire de groupe ne semble pourtant jamais utilisée, curieusement.

Qu’un “délire de groupe” soit alimenté par des demi-civilisés demi-lettrés, passe encore, Mais qu’il soit alimenté par une certaine élite intellectuelle, scientifique et pédagogique est  révoltant.

COVERUP par Julie Talbot, université de Montréal: elle tente de masquer son passé répréhensible sur cyberpresse (AJOUT)

Originally Posted on February 28, 2013

La première citation alarmante du billet précédent (1) provient de: http://blogues.lapresse.ca/hetu/2010/06/06/la-journaliste-helen-thomas-et-les-juifs-disrael/                               Les 3 suivantes proviennent de: http://blogues.lapresse.ca/hetu/2010/06/01/de-lexodus-47-au-mavi-marmara/

Pris de panique, Julie Talbot et son protecteur Richard Hétu ont effacé ces 4 citations accablantes dès le 25 ou 26 février (2). Depuis ce temps Hétu, comme pour signer son geste, se “venge” en bloquant systématiquement les commentaires d’honorable ou en les effaçant quelques minutes ou heures après publication (3). Ainsi sont Richard Hétu et ses amis: pusillanimité sans borne, objectivité et fair play anémiques.

Tant de mesquinerie de la part de Hétu soulève une question liée à la Note 3b: comment un Hétu de 1839 aurait-il traité ses esclaves? Comme les maitres mesquins décrits en fin de Note 3b? Hétu peut exercer un pouvoir arbitraire sur la cybervie des commentateurs de son blogue (il a déjà bloqué honorable pendant 6 mois parce que celui-ci avait écrit qu’Obama est métis!). Hétu profite arbitrairement et mesquinement de ce pouvoir: à l’image, donc, des esclavagistes américains envers la vie de leurs esclaves (4).

Hétu a révélé sans raison l’identité d’honorable en 2008 (accroc flagrant aux règles de cyberpresse). Ce geste sans précédent en cyberespace québécois montre que l’intimidation est une seconde nature pour cet infatué incapable de s’excuser de cette bassesse. Infatué? Son fils croyait qu’on fête la naissance d’Obama le 25 décembre! Hétu, sa confrérie protégée et cjulie se méritent mutuellement.

Nodiffamation ne divulgue jamais  les pseudos des gens sans raison majeure. Il ne le fait que pour des motifs de protection publique ou de défense d’intervenants calomniés ou abusés par l’anonyme en question. De plus, nodiffamation modère les commentaires selon leur contenu, indépendamment de l’auteur, et non selon l’auteur. On voit là deux différences essentielles entre nodiffamation.com et Richard Hétu: la différence entre l’éthique au service d’un discours respectueux et équitable sur le web et le manque d’éthique au service de l’activisme politique, d’une confrérie et de l’arbitraire.

Notes

(1) http://nodiffamation.com/2014/01/30/julie-talbot-de-luniversite-de-montreal-par-elle-meme-texte-et-contexte/

(2) Nous l’avions avertie de leur existence le 24 février. Voir le billet http://nodiffamation.com/2013/12/05/le-cas-cjulie-alias-julie-talbot-de-luniversite-de-montreal-ajouts-le-24-fevrier-posted-on-february-21-2013-reprise/

 (3) AJOUT Hétu ne contrôle plus totalement la modération de son blogue, mais il lui reste le pouvoir d’effacer après coup les commentaires qu’il n’a pas modérés en premier.  Les modérateurs du blogue d’Hétu font généralement un excellent travail: le problème du Hétutistan, c’est Hétu parce qu’il bloque et efface arbitrairement et mesquinement. Les commentaires bloqués ou effacés par Hétu sont colligés dans  l’appendice. Dans cet appendice, ”bloqué” signifie que le commentaire a été bloqué ou (plus vraisemblablement) qu’il a été publié puis effacé par Hétu avant que notre service Hétutistan Watch ne revienne sur place.

(4) Ou presque. Son blogue est propriété de La Presse et  non sa propriété personnelle. Hétu ne peut donc décider de tout. L’autorité de cyberpresse l’empêche sans doute de commettre des abus bien pires que ses méfaits passés. Julie Talbot, professeur de Géographie, lui a probablement demandé d’effacer la plupart de ses commentaires dans 2 ou 3 billets de mai et juin 2010; accéder à une telle requête dépasse sans doute l’autorité d’Hétu ou pourrait le mettre dans l’eau chaude. [7 mars 2013: l’effaçage se poursuit;  voir le billet COVERUP 2 du 7 mars.]

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Appendice. Les 15 commentaires d’honorable entre le 27 février et le 3 mars ont tous été bloqués ou effacés par Hétu. Les voici:

3a) Sur le billet  ”projet Keystone XL: un impact modeste.” (1/3/2013)    honorable 1 mars 
18h35 (bloqué) Il semble clair que Keystone a moins d’impact environnemental qu’une pipeline traversant les forêts et montagnes vierges de Colombie-Britannique d’Est en Ouest, pour ensuite se déverser dans des pétroliers qui traverseront le Pacifique. Keystone traverse des régions moins “vierges ” et ne requiert aucun transfert dans des pétroliers puisque tout le pétrole y circulant  pourra être consommé sur place, i.e. sur le territoire des USA.     honorable 2 mars 7h03 (effacé le lendemain à 8h00) Il semble clair que Keystone a moins d’impact (etc.: répétition du précédent).    honorable 2 mars
 10h59 (effacé à 12h00) @samati: excellent commentaire, mais je ne crois pas que la moitié de la production albertaine soit du pétrole léger. Je serais porté à penser que le pétrole léger compte pour moins de 10 % de la production albertaine.    samati 2 mars 12h16 (effacé à 12h30 pour camoufler l’effacement du 10h59) @honorable 
J’avais quelque peu exagéré. (…)    honorable 2 mars
 13h11 (effacé à 13h28) @samati, pourriez-vous répéter votre réponse de 12h16, car Richard Hétu l’a effacée de manière totalement injustifiée et arbitraire.     honorable 2 mars 
13h50 (effacé à 17h41) @samati, pourriez-vous répéter votre intéressante réponse de 12h16, car Richard Hétu l’a effacée de manière totalement injustifiée et arbitraire, et il a effacé sans raison les demandes précédentes.    candela 2 mars 14h19 (gardé par Hétu malgré l’inanité du propos et la déformation de pseudonyme!«@samati, pourriez-vous répéter votre intéressante réponse de 12h16, car Richard Hétu l’a effacée de manière totalement injustifiée et arbitraire» > honodrabe – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – L’identité du plaignant justifie de facto l’action de nettoyage.    honorable 2 mars 
14h27 (effacé à 17h41) @samati: je répète mon commentaire de 10h59 car Richard Hétu l’a également effacé de manière totalement injustifiée et arbitraire. Le voici: “@samati: excellent commentaire, mais (…).”    samati  2 mars 
15h59 (effacé à 17h41) @honorable 
Je n’avais pas noté la disparition du commentaire, qui était surtout statistique et peu sujet à controverse. Pour répondre à votre commentaire je disais donc que j’avais arrondi quelques peu mes chiffres.
Le Canada produit environ 3 milions de barils de pétrole par jour (…)    samati 2 mars
 16h06 (effacé à 17h41) M Hétu semble refuser mes répliques aussi modérées soient-elles…    pouloutine  2 mars
 16h07 (effacé à 17h41) L’identité du plaignant justifie de facto l’action de nettoyage (Candela) Dans votre cas, toute une équipe de Qualinet n’y parviendrait même pas.    honorable 3 mars 10h46 (effacé à 12h22) Ce commentaire a été effacé sans raison valable: “Il semble clair que Keystone a moins d’impact (etc.: répétition du18h35).”    honorable 3 mars 11h07 (effacé à 12h22) Ce commentaire a également été effacé sans raison valable: “@samati: excellent commentaire, mais je ne crois pas que la moitié (etc.: répétition du 10h59).”    honorable 3 mars 12h32 (effacé à 13h06) @samati: à quel commentaire répondiez-vous à 11h39?    samati 3 mars 
12h45 (effacé à 13h06) Aux votres qui ont disparu.

Hétu adopte une pensée d’un fonctionnaire de Mackenzie King (“one jew is too many”) et la transforme,  67 ans plus tard, en “un honorable en est un de trop”.

3b) Sur “Couverture raciste: Businessweek s’excuse” (28/2/2013)    honorable 28 février 
15h49 (bloqué) De nos jours, il n’est permis de donner un “regard à peine plus intelligent que celui de son chien” qu’à un blanc, et encore là, le blanc est mieux d’être mâle. On peut faire paraitre n’importe comment un blanc mâle dans une publicité. Mais n’importe qui d’autre? Faites attention… 2 poids, 2 mesures. Mais si le racisme vous intéresse vraiment, le livre à lire est “American Slavery as it is: testimony of a thousand witnesses” publié par la American antislavery society en 1839. Vous n’en croirez pas vos yeux.

3c) Sur “Syrie: une aide “non léthale” à l’opposition” (28/2/2013)    honorable 28 février
 11h36 (enlevé avant 13h00) 70 000 morts Syriens; mais toujours pas beaucoup de manifestants québécois ou canadiens devant l’ambassade de Syrie ou les consulats de Syrie. Imaginez maintenant s’il s’était agi de 70 000 morts palestiniens, ou même de 7 000 morts palestiniens.    honorable 28 février
 13h34 (enlevé avant 14h15) “non léthale”? Jamais vu ce mot dans un dictionnaire de la langue française. (PS, dès 14h15, “léthale”  était remplacé par “létale”dans le titre de son billet; aucun remerciement de la part d’Hétu.)

3d) Sur “Le français de Kerry? Pas si mal” (27/2/2013)    honorable 27 février 
16h29 (enlevé après 21h00) Un modèle pour Pauline Marois.    honorable  27 février
 17h28 (effacé après 21h00) Lizzie n’a pas compris que  ”modèle pour Pauline Marois” signifie un modèle de maitrise d’une langue étrangère. Il faut vraiment vous tenir par la main, Lizzie, sinon vous vous perdez.    honorable 27 février 18h06 (effacé après 21h00) @Lizzie: j’ai surtout compris que vous interprétez toujours de manière malveillante ce que je dis. Vous feriez un cas intéressant pour nodiffamation.com @jean_saisrien: l’anglais de Netanyahou est tout simplement excellent.

Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, alias papitibi, raconte n’importe quoi!

521804_105632059620596_768240482_n

Papitibi a connu une annus horribilis. Nos services l’ont identifié. Le pauvre qui chantait sur tous les toits tous les bienfaits de l’anonymat et qui vendait ça au monde comme la huitième merveille du monde a dû cesser ce discours débile.

Une fraction de sa famille fut décimée dans un accident de la route qui aurait pu être évité. Et comble de malchance pour nous, ses victimes, il a survécu à une crise et à un double pontage coronarien.

Il a perdu la plupart de ses sympathisants, de jeanneémard à ceux d’autres blogues.

Je l’ai vu commenter en ligne peu après l’accident de sa famille. Et je m’étais dit: le gars n’a pas toute sa tête. Sa fille vient de mourir avec sa petite fille et ce cyber prédateur (1) continue son cirque? C’est une compulsion me disais-je un peu comme le cyber pédophile qui regarde des photos pour s’en passer une petite vite pour se soulager et se changer les idées probablement. Une météorite foncerait droit sur terre, il lui resterait 30 minutes à vivre et il continuerait à harceler, diffamer et intimider, ma foi, me disais-je.

Après il cessa. Le ou vers le 6 janvier 2013. Un peu comme si tout cela l’avait ramené à la raison ou si on l’avait mis sous une robuste médication antipsychotique.

Malheureusement pour ses victimes, il a recommencé tout récemment. Là il prend le propriétaire de ce blogue pour le troll Moshe Levy. Ce que je ne suis pas. J’ignore qui il peut être. Même genre de prose que le troll Hourts qui sévissait sur antagoniste. Genre de prose qui ressemble drôlement à la sienne par ailleurs. Qui dit que c’est pas ce malade mental qui a une obsession maladive sur moi? Que me veut ce fou à lier? Que me veut ce désaxé qui ne sera jamais radié une troisième fois du barreau puisqu’il n’en fait plus partie?

Qu’on lui redonne sa prescription. Il était presque guéri. Mais au moins on sait qu’il est en forme. Malade dans sa tête mais en forme physiquement. Ce qui va nous permettre moralement d’enfin procéder. Avec une telle psychopathologie, les délais de prescriptions ne viennent jamais échus et les dommages non plus. N’oubliez pas que la maladie mentale n’est pas un passeport pour la cyber intimidation/diffamation.

(1)  Il se définit lui-même comme un cyber prédateur qui blogue en mode prédation, etc..

 

Papitibi sort de l’anonymat grâce à nodiffamation.com?

Un dossier est apparu sur mon bureau. Il existe une nouvelle page Facebook au nom de Pierre Lavallée et il s’agit bien de notre cyberprédateur, diffamateur et intimidateur.  Les 2 photos qu’il a mises sur Facebook correspondent en tout point aux autres photos de notre dossier. De plus, il confirme qu’il est retraité, donc sans besoin de se cacher sous une cagoule. Nous soupçonnions qu’il était retraité depuis l’automne 2009.

Le cyberprédateur papitibi (il déclare bloguer en « mode prédation ») est un grand partisan de l’anonymat. Il a passé les 4 dernières années à chanter les louanges de l’anonymat comme si c’était la 8e merveille du monde. Pourquoi ce virage à 180 degrés? Nous croyons avoir la réponse: grâce à nodiffamation, il se sait irrémédiablement décagoulé. Il peut  donc enfin s’ouvrir une page Facebook sans crainte de dommages “collatéraux” (se faire identifier). Ses déprédations étant maintenant hautement publiques sous son vrai nom, il est sans doute en mode réparation et séduction pour contrecarrer la mauvaise image de lui-même qu’il s’est construite depuis sa 1ère radiation du barreau en 1997, qu’il a amplifiée sur les blogues à partir de sa 2ème radiation en 2007, et intensifiée à partir de sa retraite en 2009.

Ces deux nouvelles photos ne seront pas publiées ici. A partir du moment où papitibi décide de sortir de l’anonymat et faire face à ses victimes comme un homme,  nodiffamation.com considère qu’il est en voie de réhabilitation. Nous ne publions pas l’hyperlien Facebook  non plus.

Nous souhaitons que Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda  guérisse de sa fixation sur l’anonymat et la cyberprédation. Nous serons toujours là pour le soutenir dans sa démarche de réhabilitation. Qui sait, une fois guéri, peut-être pourrait-il devenir notre juriste avec une chronique hebdomadaire ou bimensuelle. Mais pour confirmer sa réhabilitation, il doit montrer qu’il a acquis une colonne vertébrale en avouant sans ambages ce que tout l’univers intéressé sait maintenant: qu’il est papitibi.  Simon picotte

Le blogue, en somme, est, pourrait-on dire, d’inspiration biblique!

The most constant message that Zakovitch identifies in the Jacob/Papitibi stories is retribution for misbehaviour. (…)

Recall that Jacob/papitibi, at his mother’s instigation, fooled his blind father, Isaac, into thinking that he was Esau in order to get the blessing meant for the firstborn son. He carried out the deception by taking his brother’s clothes without permission and putting goat skins on his arms to make them feel more like those of the hairier Esau (Genesis 27). Later Jacob’s future father-in-law, Laban, fooled Jacob by having him marry his older daughter, Leah, when Jacob was hoping once again to put the younger, Rachel, before the older (Genesis 29). And later yet, Jacob’s sons deceived him tit for tat by stealing the clothes of their younger brother, Joseph, and covering those clothes with the blood of a goat (Genesis 37).
(…)
In Numbers 20, Jacob/papitibi’s descendants, the Israelites, are on their way to Canaan from Egypt and they need a favour from their “cousins,” the Edomites, the descendants of Esau. The Edomites refuse to sell them water, which Zakovitch sees as more payback for the saga of the coerced purchase of the birthright.

http://www.cjnews.com/node/101773

 

PS, trêve d’éloges indirects envers papitibi. Nous ne voulons nullement établir une équivalence entre papitibi et Jacob, sauf à ce point-de-vue: si une personne aussi importante que Jacob mérite d’être punie pour ses incartades, une personne aussi ordinaire que papitibi, alias Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, mérite de l’être aussi. Justice biblique est faite par la voie de ce blogue.

_cameleon_ : un courageux anonyme qui s’assume? (AJOUT)

anonyme

Il est de ces maladies mentales où la personne devient fusionnée à son pseudo. Elle finit par croire qu’elle est son pseudo. Exemple intéressant sur Hétu:

_cameleon_ 8 février 2013 20h21 @au modérateur. Je vois que vous n’appréciez pas mes dernières interventions. Un peu trop heavy ? Ai-je franchi le seuil de ce qui doit être toléré et être permis dans le cadre d’un débat ‘civilisé’ ? Pourtant j’assume entièrement mes opinions … même si elles s’expriment d’une manière plutôt crue. Mais bon, bien sur vous êtes le maitre à bord, et je comprends que mon ton puisse froisser, et ne vous en veut (sic)  pas le moins du monde que vous modériez mes transport (sic).

Réplique : “Pourtant j’assume entièrement mes opinions” (caméléon au modérateur)  Cameleon: tu es un cagoulard pleutre qui n’a jamais eu le courage de se montrer la face une seule fois. Tu n’assumes rien et n’a le courage de rien. Sans cagoule, tu ne serais plus rien. Tu n’assumes nullement tes opinions mais te caches continuellement derrière ton anonymat. Tu as le courage du mouton dans un troupeau. Admets-le, au moins, au lieu de te bercer d’illusions et signer sous un faux nom (cameleon à l’envers: Léon Carmel!) sur le blogue de l’édito.

La seule chose que _cameleon_ a le courage d’assumer c’est « sa voix de débile ». Il a déjà téléphoné à honorable et apparemment que c’est horrible à entendre. Notez que Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, alias papitibi, souffre également de la même maladie pour m’avoir déjà affirmé : « Papitibi y tient à son pseudo ». C’était au mois de mai 2008 après sa lettre de menaces à Lagacé où on discutait de la possibilité de changer son pseudo pour lui refaire une image moins “capotée”. Enfin, je suis sérieusement en train de me demander si je ne devrais pas offrir des services de psychanalyse pour aider ces drôles de moineaux.

_________________
Suite de la discussion sur le blogue à Richard Hétu: http://blogues.lapresse.ca/hetu/2013/02/07/le-pentagone-etait-pret-a-armer-les-rebelles-syri/#comment-658097   (Note: plusieurs messages ont été ultérieurement effacés par Hétu; quand les amis d’Hétu sont en train de perdre, Hétu a tendance à effacer leurs commentaires compromettants; d’où l’audace  dans l’intimidation, l’insulte et le mensonge de types comme _cameleon_ sur Hétu: ils se sentent et se savent protégés;  3 des commentaires effacés sont présentés en fin de billet)

En somme, _cameleon_ admet être un bully et fait de la projection en pensant que les autres sont comme lui. Il est anonyme pour se protéger de personnes comme lui. Bon, il fallait y penser. AJOUT: pour comprendre la nature ordurière de _cameleon_, lire son commentaire (22 fév. à 11:02 pm) au billet  sur son amie cjulie, alias Julie Talbot de l’université de Montréal (21 fév.).

Le cyberprédateur croit que les autres le sont aussi, alors il se “protège” sous l’anonymat. Bref, il est paranoïaque. Mais je crois que les cyberprédateurs sont également anonymes pour camoufler leur vie ordinaire. Combien de centaines de fois avons-nous vu papitibi se vanter d’avoir plaidé des causes de ceci ou cela alors que ce blogue démontre que sa pratique du droit fut une catastrophe? Papitibi n’a probablement jamais mis les pieds à la cour d’appel.

Les aveux de _cameleon_ sont intéressants. Nous le remercions  de nous avoir dressé le profil du cyberprédateur typique. _cameleon_  est également un menteur intarissable. Dans l’hyperlien ci-haut, il se fait prendre la main dans le sac. Il ment à 13h36 (1). On le sait par la réplique sans appel d’honorable à 14h04 (2).  Non content de traiter de “raciste”,  “fanatique” ou “nazi” quiconque le regarde de travers, _cameleon_ ment pour se sortir de son ornière. C’est pour ça qu’il navigue en anonyme, après tout…

cameleon vs respectable

AJOUT le 10 février à midi. _cameleon_, non content de mentir sur honorable, ment maintenant à respectable, ce qui totalise 4 mensonges caméléoniens en 2 jours. Hier dans un courriel, _cameleon_ proposait une rencontre homme-à-homme à respectable . Respectable répondit affirmativement à cette demande. Mais _cameleon_ se désiste quand vient le temps de dépasser la bravade verbale. Typique du n’importe quoi qui constitue  son identité et qui explique pourquoi l’anonymat est son essence. Sans anonymat, il perd toute bravade et se dégonfle comme la grenouille de la fable “La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf” de LaFontaine. Les blogues anonymes sont les seuls lieux ou la grenouille _cameleon_ peut se donner l’illusion d’être aussi grosse qu’un boeuf respectable ou un citoyen moyen.

* * * * * * * * * * * * *

cameleon

9 février: Honorable nous a envoyé ceci qui commente une demande de _cameleon_ (1)  à ahhh (3).

_cameleon_ est un menteur. Il affirmait ceci à ahhh (3):

“Mais pour ce qui est du reste, (publication de nos de téléphone, adressemenaces d’envoyer une lettre à l’employeur) c’est pure fabulation / diffamation de la part du dit prof. Aussi je vous demande de fournir une preuve de ce que vous affirmez, sinon de vous la fermer et de cesser vos entreprise de diffamation et d’intimidation visant à museler des gens qui exprimes (sic) des opinions légitimes qui vous ‘dérangent’.” (_cameleon_, 13h36 (1))

Voici les preuves des mensonges de _cameleon_. Elles sont tirées du billet http://blogues.lapresse.ca/hetu/2007/12/20/de-la-difficulte-detre-arabe-israelien/#comments . Certains *** sont mis pour protéger la vie privée des gens honorables, par opposition aux diffamateurs, prédateurs et menteurs anonymes comme _cameleon_:

_cameleon_ (effacé > 6 mois plus tard) Le Jeudi 20 Décembre 2007 M*** L*** le type de McGill ? A*** P*** – Department of M***, Division of E*** M***
;  hyperlien montrant l’adresse.

_cameleon_ (effacé > 6 mois plus tard) Le Vendredi 21 Décembre 2007 Voila l’exalté sioniste … Division of e*** m***: hyperlien montrant une photo d’honorable.

_cameleon_ ( effacé > 6 mois plus tard) Le Vendredi 21 Décembre 2007 Je viens de l’appeler … et c’est bien le type en question !
Telephone: (**) 3**-8***, ext. 5*** Un prof. de McGill !!! 

_cameleon_ 21 décembre 2007
 13h19 Une plainte à McGill. Est-il acceptable qu’un professeur d’université fasse du prosélytisme ? Qu’il aille jusqu’à dire: +—————–+ M**** Le Vendredi 21 Décembre 2007 virgil: “peuple élu”: peuple qui accept la Torah. La Torah a été offerte à tous les peuples de la Terre, dit le Talmud. Seuls les Juifs l’ont accepté. Il n’en tient qu’à vous de devenir élu. 300 000 Canadiens et Américains ont fait ce choix depuis une quarantaine d’années. L’élection ne donne aucun prestige particulier. Elle signale que l’on se met au service des autres. Je souhaite que plus de blogueurs se comportent en élu, plutôt qu’en irresponsables répandeurs de faussetés incendiaires, comme l’a fait M. Lemay et bien d’autres. +———————+ Je voudrais signaler ce fait a McGill mais ne sait pas trop à qui m’adresser. http://www.mcgill.ca/ Devrais-je m’adresser au recteur ? Comment le joindre? Nô

D’autres, comme Duquette et Ankh ont dit à _cameleon_ que ça ne valait pas la peine. Leurs message sont toujours disponibles sur le billet en question.

* * * * * * * * * * * * * *

cameleon et son anonymat

(1) _cameleon_ 9 février 2013
 13h36 (effacé vers 17h00)  @ahhh Tiens ‘resp*ctable’ ? Si vous faites référence au fait que j’ai personnellement appelé un prof. de McGill pour vérifier qu’il était bien l’auteur des messages inqualifiables, qu’il publiait ici il y a plusieurs années, et ce, en signant de son nom véritable et en ajoutant le nom de l’institution d’enseignement qui l’employait. C’est exact, j’ai appelé une fois à ses bureaux pour lui demander de confirmer qu’il était bel et bien l’auteur de ces messages inqualifiable (sic), et ce, p.c.q. je n’en croyais pas mes yeux qu’un prof. de McGill puisse publier de telles âneries tout en les associant à une resp*ctable institution d’enseignement supérieur de Mtl.

Mais pour ce qui est du reste,(publication de nos de téléphone, adresse, menaces d’envoyer une lettre à l’employeur) c’est pure fabulation / diffamation de la part du dit prof. Aussi je vous demande de fournir une preuve de ce que vous affirmez, sinon de vous la fermer et de cesser vos entreprise de diffamation et d’intimidation visant à museler des gens qui exprimes (sic) des opinions légitimes qui vous ‘dérangent’.

(2) honorable 9 février 2013
 14h04 (effacé vers 17h00) Les commentaires dit “inqualifiables” et “âneries” par caméléon-13h36 sont intégralement disponibles ici:

http://blogues.lapresse.ca/hetu/2007/12/20/de-la-difficulte-detre-arabe-israelien/#comments

Le lecteur de bonne foi pourra constater que les commentaires en question n’ont rien d’inqualifiable. De plus, je confirme la complète véracité des propos de ahhh et j’ajoute que le dernier paragraphe de caméléon-13h36 est pure fabulation. J’ai les preuves sur disque dur. Les propos condamnables de caméléon étaient toujours présents 6 mois après leur publication mais ont été éventuellement effacés par cyberpresse. Sachant que ses commentaires condamnables ont été effacés, cameleon ajoute mauvaise foi au mensonge en écrivant: “je vous demande de fournir une preuve de ce que vous affirmez”.

(3) ahhh 9 février 2013
 13h04 (effacé vers 17h00) “Un exemple d’intimidation et de prédation de ma part, s.v.p. ” (cameleon à 11h52). Puis-je en donner 3? 1) mettre en ligne un numéro de téléphone d’intervenant;
 2) mettre en ligne l’adresse d’un intervenant;
 3) menacer d’envoyer une lettre à son employeur.

Vous n’allez quand même pas le nier…

 

LES FAITS ESSENTIELS SUR PAPITIBI

papitibiPapitibi, warren peace, atzilut, et sacapusse sont les pseudonymes de Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, né vers 1948 à Montréal. Cet individu, divorcé et se disant en “mode prédation” sur internet, a été radié du barreau en 1997, puis radié de nouveau en 2007. Il est complètement rayé du blogue de l’édito de cyberpresse depuis environ 2008: toute mention du mot “papitibi” sur ce blogue, peu importe l’endroit et l’insignifiance de celle-ci, crée un arrêt de publication.  Il est clair qu’il y est persona totalement non grata…

Papitibi a  vécu toute sa vie active à McWatters, maintenant Rouyn-Noranda. Il a été conseiller municipal de McWatters entre 1983 et 1994. Puis en charge d’un tribunal administratif à Rouyn-Noranda de 2006 à 2009, un travail à temps partiel à la suite duquel il se retrouve au chômage et se décharge de sa frustration et de son mal de vivre sur le Net. Pour ce faire, il peut utiliser un langage ordurier indigne d’un avocat. Il interprète de manière étroite ce que les gens écrivent, ce qui lui permet de donner libre cours à sa bile caractérielle et intolérante. Il n’hésitera pas à menacer de mettre des photos de vos enfants sur le Net ou des informations compromettantes pour arriver à ses fins; ou à considérer comme un crime de lèse-majesté qu’un journaliste bloque un de ses messages. Sa lettre à Patrick Lagacé demeurera sans doute son classique et son héritage, jusqu’à ce que des lettres à d’autres journalistes deviennent connues.

On ne l’a pas vu trainer sur le Web ailleurs que sur son propre blogue depuis que notre site est actif.

Papitibi cherche à décourager ses victimes de le poursuivre! Pourquoi?

Image

Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda et McWatters cherche à décourager ses poursuivants. Pourquoi? J’ai ma petite idée

Voici les courriels, toujours les mêmes qu’il envoit à ses victimes.

Tu veux me poursuivre? Tu veux poursuivre Lizzie?
À la bonne heure, l’gros!

Te souviens-tu de ce que t’as déjà écrit au sujet de Lizzie? Pis à mon sujet à moi?
Des tites news pour toi. Des grosses news, plutôt.

Savais-tu ça, toé, que si tu me poursuis, tu donnes ton adresse? Savais-tu ça que si jamais tu me poursuis, va falloir que tu viennes faire ça en Abitibi? Ça va te coûter un bras. Ou deux.

Et si tu me poursuivais, savais-tu ça que moi, au lieu de me contenter de chier dans mes culottes en attendant le jugement, je peux aussi me virer de bord et intenter une « demande reconventionnelle »?

Ta réputation de ti-coune vaut moins que la mienne; tu peux vérifier avec un avocat, ça va te coûter $150 ou $200 l’heure… Ou peut-être plus. Après toutte, il y a 20 ans, Marcel Aubut demandait déjà $400 pour une heure…

En d’autres mots, tu risques d’avoir des surprises désagréables… tout comme les deux trous de cul qui ont formulé le même projet. Moi, je les ai pas nommés, alors je peux les traiter de n’importe quoi…

Poulou ne fait pas partie de ceux-là. En passant.

Heu… as-tu assez de cash pour payer ta propre condamnation? Peux-tu emprunter $150000 pour payer les dommages causés à Lizzie et à moi-même pour les tas de marde que tu nous as chiés dessus?

« L’Abitibi étant un trou, ce sera facile, pour moi, de vous retracer, par la suite!!! »

Au nom de mes concitoyens: mange donc un char de marde!
En passant, juste pour la ville de Rouyn-Noranda, tu vas devoir fouiller sur 6633 km carrés. As-tu une idée de ce que ça représente, ça, comme superficie? Québec, 454 km carrés. Montréal, 363. Toronto, 629,,, Île d’Anticostii, 7892…

Je te parle pas du reste. Mais entre Temiscaming et Senneterre, il y a 400 km? Et t’es toujours dans la même région.

Cé pas Lévis, icitte! Cé pas une boite d’alumettes, l’Abitibi-Témiscamingue. Si tu viens l’été prochain pour me tirer les oreilles, apporte un 10 litres de stuff à mouches. C’est pas comme les p’tites fioles de 15 ml qu’ils vendent à Lévis et qui durent deux ou 3 ans!

En passant, de kossé que tu fais aussi loin de chez-vous, aujourd’hui? En visite chez tes beaux-parents?

PS: un billet vieux de 18 mois… heu, es-tu en train de dire que ça ne représente plus ta pensée? C’est pas comme quasnd t’avais jusse 19 ans pis que t’étais encore un imbélie – comme tu l’écris toi-même.

PS: 2 As-tu pensé que le juge pourrait se laisser convaincre que tu devrais me remercier de te mettre en garde contre tes envies de bouffer des gras trans et du cholestérol?

papitibi

PAPITIBI (Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda) LE DOUBLE RADIÉ: RADIÉ DU BARREAU en 1997 et en 2007: et auparavant viré de l’étude pour laquelle il travaillait.

Les preuves sont dans les délibérations du comité de discipline du barreau qui ont mené à la  deuxième radiation de PIERRE LAVALLÉE  de Rouyn-Noranda, alias papitibi. On y voit que papitibi:

  1. “a, à l’âge de 47 ans, été remercié de ses services par l’étude où il travaillait depuis plusieurs années.” Cela veut dire vers environ 1995.
  2. “a été radié du Barrreau en 1997.”
  3. “ a vécu la séparation de son couple”.
  4. “a été victime d’infarctus en juillet 2002, décembre 2002 et au printemps 2005;”
  5. a essentiellement pigé dans le compte de ses clients: “Plus j’avançais en effet dans l’ordre alphabétique et plus je découvrais des dossiers-clients où, suite à des erreurs commises dans le passé, il pouvait manquer des sous. » (papitibi)

VOICI LES DÉTAILS PERTINENTS:

No: 06-06-02186 Comité de discipline, barrreau du Québec.
Date: 6 décembre 2006.

ME LOUISE COMEAU (ME GUYLAINE MALLETTE)
Plaignante
c.
ME PIERRE LAVALLÉE (175451-3), de McWatters
Intimé
En défense, l’intimé, après avoir été assermenté, se fait entendre;
[21]            L’intimé ne conteste pas les faits relatés par M. Bourassa;
[22]            L’intimé a, à l’âge de 47 ans, été remercié de ses services par l’étude où il travaillait depuis plusieurs années;
[23]            L’intimé déclare avoir ouvert son propre bureau par nécessité pour gagner sa vie mais non par choix car il déteste toute l’administration que nécessite la tenue d’une étude légale;
[24]            L’intimé a subi, en 1997, une grave blessure au tendon d’Achille, ce qui l’a tenu immobilisé, dans un plâtre, pendant plusieurs mois;
[25]            L’intimé est amer envers le Barreau qui l’a radié en 1997 en raison du non-paiement de sa cotisation au Fonds d’assurance responsabilité professionnelle;
[26]            L’intimé a vécu la séparation de son couple;
[30]            L’intimé a été victime d’infarctus en juillet 2002, décembre 2002 et au printemps 2005;
[32]            L’intimé n’a pas produit ses déclarations annuelles pour les années 1999, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004;
[33]            Dans sa déclaration du 18 avril 2006, l’intimé écrit :
« Je reconnais avoir fait défaut de compléter et de transmettre la déclaration annuelle pour les années 2000 à 2005 inclusivement. »;
[34]            L’intimé reconnaît avoir mentionné à la plaignante, en juillet 2005, qu’il remplirait plus tard ses déclarations annuelles, son retard étant dû à un infarctus subi le 25 juin 2005;
[35]            Le 29 mars 2006, soit neuf (9) mois plus tard, Me Louise Comeau signe un affidavit au soutien de la présente plainte dans laquelle elle reproche à l’intimé de ne pas avoir déposé ses déclarations annuelles;
[36]            Au jour de l’audience, lesdites déclarations annuelles ne sont pas encore produites;
[37]            L’article 4.02 du Règlement sur la comptabilité et les comptes en fidéicommis des avocats impose à l’avocat l’obligation de compléter et faire parvenir, annuellement, une déclaration assermentée relative aux livres, registres et comptes de sa comptabilité en fidéicommis;
[38]            L’intimé ne s’est pas acquitté de cette obligation;
[40]            L’intimé est totalement dans l’erreur lorsqu’il affirme qu’il croit qu’il n’a pas à produire ses B-1 pour les années manquantes puisque, de toute façon, le Barreau a actuellement entre les mains toutes les informations que les B-1 lui fourniraient;
[41]            Le fait que l’intimé soit, suivant son expression, « frileux » à l’endroit du Barreau et le fait que la Banque Nationale ait commis, au moment de l’ouverture de son compte en fidéicommis en septembre 1997, un ou des erreurs ne constituent pas des excuses valables et encore moins une impossibilité d’agir;
[42]            Pour ces motifs, le Comité conclut à la culpabilité de l’intimé en regard des infractions qui lui sont reprochées aux chefs 1 à 6 de la plainte;
[43]            Relativement à l’infraction de ne pas avoir tenu des livres, registres et comptes relatifs à sa pratique, contrairement aux dispositions du Règlement sur la comptabilité et les comptes en fidéicommis des avocats, la preuve démontre que l’intimé a commis cette infraction ce que celui-ci reconnaît d’ailleurs dans sa déclaration du 18 avril 2006;
[44]            Il y a donc lieu pour le Comité de déclarer l’intimé coupable de cette infraction;
[45]            En regard du chef 8 de la plainte, soit de ne pas avoir détenu en tout temps dans son compte en fidéicommis des sommes qu’il devait y détenir pour l’ensemble de ses clients, l’intimé nie avoir commis cette infraction;
[46]            Cependant, dans sa déclaration du 18 avril 2006, l’intimé écrit :
« J’ai pris les dossiers-clients un à un, en commençant par la lettre A, et j’ai sorti tout ce que j’estimais pouvoir sortir. À mi-course, toutefois, j’ai mis fin à l’opération fond de tiroir fond de tiroir. Plus j’avançais en effet dans l’ordre alphabétique et plus je découvrais des dossiers-clients où, suite à des erreurs commises dans le passé, il pouvait manquer des sous. »;
[47]            Interrogé par le Comité à savoir les sommes qui pouvaient être manquantes et le nom de leurs propriétaires, l’intimé est incapable de fournir une réponse précise;
[53]            Le témoignage de M. Bourassa, son rapport écrit ainsi que le témoignage de l’intimé démontrent que ce dernier n’a pas toujours détenu, et qu’il ne détient pas dans son compte en fidéicommis, au jour de l’audition, toutes les sommes qui devraient y être détenues pour l’ensemble de ses clients;
Pour tous ces motifs, le Comité :

  • DÉCLARE l’intimé coupable des infractions qui lui sont reprochées à savoir : (…)”

Source: http://www.jugements.qc.ca/php/decision.php?liste=65645957&doc=51E40BF4C1E4AC7BF7CF2335298743370D5E9E8BE196C51A3FABAAF01503BBDB&page=1

PAPITIBI AVANT LA DÉCHÉANCE

De 1983 à 1995 Pierre Lavallée (papitibi) était conseiller municipal (siège 5) à McWatters, qui est maintenant un quartier de Rouyn-Noranda.  Il était président des conseils arbitraux de Nov. 2006 à Oct. 2009, à moins que sa radiation du barreau n’ait écourté son mandat.

Voici la composition du conseil municipal de McWatters jusqu’à la fin de l’année 1991.


MAIRES

Kenneth Brushey            : 1983-07-05 au 1983-11-06
Marcel Ouellette             : 1983-11-07 au 1985-06-16
Marcel Bernier                 : 1985-06-17 au 1988-12-31
Claude Plourde                                : 1989-03-28 au ….

CONSEILLERS

1983-11-06
Siège 1: Raymond Villeneuve
Siège 2: Roselle Guertin
Siège 3: Clément Charette
Siège 4: Denis Picard
Siège 5: Pierre Lavallée
Siège 6: Kenneth T. Brushey
Siège 4: Marcel Bernier

1987-11-01
Siège 1: Odette Thibault
Siège 2: Roselle Guertin
Siège 3: Claude Plourde (depuis le 1984-04-08)
Siège 4: René Thibault (depuis le 1985-07-14)
Siège 5: Pierre Lavallée
Siège 6: Darquise Mc Kenzie

1991-11-08
Siège 1: Odette Thibault
Siège 2: Marie m. Deschatelets
Siège 3 : Richard Perreault
Siège 4: René Thibault
Siège 5: Pierre Lavallée
Siège 6: Darquise Mc Kenzie

Voici le texte de sa nomination aux conseils arbitraux:
2006-1205   2006-10-30           RHDC

Loi   Loi sur l’assurance-emploi

Précis   Nomination de PIERRE LAVALLÉE, de McWatters (Québec), président des conseils arbitraux de la division régionale du Québec, et en particulier pour le district de Rouyn-Noranda, pour une période de trois ans.

Pièces jointes   1-OIC / DDC

<http://www.pco-bcp.gc.ca/oic-ddc.asp?lang=fra&txtToDate=&txtPrecis=&Page=secretariats&txtOICID=2006-1289&txtAct=&txtBillNo=&txtFromDate=&txtDepartment=&txtChapterNo=&txtChapterYear=&rdoComingIntoForce=&DoSearch=Recherche+/+Liste&pg=16&viewattach=15175&blnDisplayFlg=1>