La différence Nodiffamation.com

Bonjour chers lecteurs,

Je tiens à vous remercier de visiter mon humble site en si grand nombre. Plusieurs personnes m’ont demandé qu’est-ce qui différenciait Nodiffamation.com des cyber diffamateurs qu’il dénonce. Le cyber bully _caméléon_ a déjà déposé une requête à cet égard et quelques autres cyber voyous aussi. Le cyber diffamateur cherche à porter atteinte à la réputation de ses victimes. Il enfreint volontaire l’article 3 du Code civil du Québec pour causer du tort à ses victimes. Le cyber diffamateur cherche à causer des dommages. Le cyber diffamateur cherche à faire le mal sous l’anonymat.

Tandis que Nodiffamation.com ne cherche pas à porter atteinte à la réputation de personne. Nous identifions seulement de gros cyber diffamateurs et nous les dénonçons pour que le public en soit averti; c’est une mesure de protection publique. En tant que victime de papitibi alias Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda j’aurais bien aimé qu’un tel site existe pour me mettre en garde contre ce cyber prédateur qui affirme « bloguer en mode prédation ». Nous ne cherchons pas à causer des dommages aux cyber diffamateurs. Nous cherchons plutôt à leur en éviter. En effet, lorsqu’un dossier tombe entre nos mains c’est souvent la dernière chance ultime avant l’arrivée des forces de l’ordre et du huissier. C’est tout un service que nous rendons aux criminels du web.

Nodiffamation.com rend donc service tout à fait gratuitement et aux victimes de cyber diffamation, mais aussi aux cyber diffamateurs en leur faisant éviter peut-être dans certains cas de pénibles procédures judiciaires. De plus, nodiffamation.com n’est pas une organisation anonyme. Mon nom est simon picotte et je n’en renierai jamais une seule syllabe comparativement aux poltrons de cyber diffamateurs « qui ne dévoileraient même pas leur identité sous la torture » (1) tellement leurs propos sont criminels.

Nodiffamation protège scrupuleusement la vie privée: tout anonyme qui ne profère ni diffamation, ni calomnie, ni menace sur internet, ni incitation à la violence n’a rien à craindre. Nous  savons que l’anonymat sur internet se justifie pour des raisons entièrement légitimes, et que la plupart des anonymes se comportent convenablement sur internet.

Mais le concept de protection de la vie privée n’existe pas en droit pour ceux qui diffament, calomnient ou menacent sans avoir été condamné à avoir purgé leur peine. Seuls ceux-ci sont visés par nodiffamation.com.

Voilà. Merci.

Simon Picotte
Fondateur de nodiffamation.com

(1)    Citation de papitibi

6 thoughts on “La différence Nodiffamation.com

  1. Une des nombreuses raisons pour lesquelles les billets sont supprimés après un certain temps est qu’il est difficile pour nous de savoir si un cyber diffamateur avait une intention malveillante ou s’il faisait seulement le con sur le web entraîné par l’effet de meute. Les cas papitibi, cjulie, belette dénotent sans le moindre doute l’acte coupable et l’intention de nuire sévèrement. Les billets sont quand même supprimés pour fin de réhabilitation sociale. Les gens ne peuvent être dénoncés toute leur vie pour leurs cyber sottises.

    Même un cas aussi lourd que papitibi mérite un jour le pardon. Comme vous pouvez le constater, nous sommes très soft et aussi très naïfs. Pourquoi naïf? Qu’on ne vienne pas me faire croire que papitibi, belette, _caméléon_ et cie sont des gens réhabilitables. J’y crois pas. C’est dans leur nature la diffamation et l’intimidation. C’est génétique et déterminé neurologiquement la méchanceté sous l’anonymat chez ces gens. On ne pourra jamais les changer mais on peut au moins s’en protéger et entreprendre des actions concrètes.

  2. Drôle que vous demandiez cela. Avant de cliquer sur mon site j’étais en train de penser à ça. Ça sera le prochain billet. Surtout que cette suite est de loin la plus intéressante.

  3. Vous allez aussi constater que j’ai douté jusqu’à la toute fin que papitibi puisse avoir été avocat étant donné l’étalage de sa grande incompétence sur le web. On m’a rassuré en me disant qu’il fut radié 2 fois, congédié de l’étude pour laquelle il travaillait et que sa pratique du droit se résumait à de « l’hameçonnage » i.e attirer du monde naïf, dépôt dans le compte en fidéicommis et ensuite bye-bye, on se pousse avec “les sous” comme il a dit au barreau.

    Papitibi n’aurait jamais plaidé de cause! Imaginez. Il n’a jamais mis les pieds dans un tribunal selon ses propres confrères. IL n’existe aucun jugement avec le nom Pierre Lavallée avocat dans la jurisprudence. Ce qui explique son incommensurable incompétence sur le web. Imaginez son incompétence en privé à huis clos. Enfin, sa maîtrise en droit des médias n’existerait que dans sa tête. Il n’en a pas.

    • Toujours difficile de déposer quelque chose qui n’existe pas à moins de faire dans le faux. Il aggraverait son cas déjà plutôt lourd. Son présumé mémoire fut tapé avec une soi-disante Remington début 70 et il refuse de la numériser. Trop long dit-il. Qu’il nous expédie son mémoire et nous allons le numériser pour lui s’il n’a pas de scanner. S’il détient vraiment une maîtrise, nous nous engageons à publier des excuses et à lui offrir un scanner en cadeau de chez Costco.

Leave a Reply to amélie Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *