Michael Laughrea de McGill nous écrit: le prédateur internet papitibi n’a pas de coeur!


Le chercheur et professeur Michael Laughrea nous a fait parvenir un courriel qu’il a envoyé à papitibi en 2010.  En retour, papitibi (Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, deux fois radié du barreau, deux fois divorcé, radié à vie du blogue de l’édito) n’a rien fait (même pas une réponse au courriel), sauf confirmer sa réception en 2012 dans son blogue.

Rappel: papitibi lui-même se définit comme un prédateur sur l’internet!  De plus, le journaliste Patrick Lagacé de La Presse a déjà fait les frais des esclandres papitibiennes. “3213 mots de délire, de menaces, de gros mots, d’allusions au Conseil de presse”: c’est ainsi que Lagacé caractérise papitibi à son égard. Source:   http://blogues.lapresse.ca/lagace/2008/04/21/je-suis-un-paratonnerre-une-autre-forme-de-pause-kit-kat/

Pour plus de détails sur papitibi, lire http://nodiffamation.com/2015/03/14/qui-est-ce-papitibi-dont-des-billets-apparaissent-en-premiere-page-dune-recherche-google-sur-michael-laughrea/   Vous y verrez que cet individu est un prédateur internet caractériel et irascible, deux fois radié du barreau, deux fois divorcé, victime de multiples attaques cardiaques. Il aime jeter son fiel sur ceux dont les opinions ne lui plaisent pas.

“A papitibi@gmail.com et papitibi@live.ca,

Tu as certainement obtenu l’effet désiré.  Tu t’es senti bien. Cela a sans doute été jouissif.  Grand bien te fasse. Car deux de tes articles entièrement consacrés à moi se retrouvent à 3 lignes et moins sous le site de mon employeur, quand on fait une recherche Google sur « Michael Laughrea » :

((NDLR: honorable donne le site Google en question))

Ces 2 billets si proches du site de mon employeur, c’est à peu près l’équivalent de lui envoyer une lettre de plainte par mois, ou pas loin. Cela me cause des problèmes professionnels, ou des problèmes professionnels à prévoir. C’est exagéré. Surtout de la part d’un anonyme envers un NON anonyme qui ne dispose, au contraire de ce que tu pourrais penser, d’aucune sécurité d’emploi et d’aucun syndicat pour le protéger (sans parler, comme tu t’en doutais déjà, d’un salaire relativement dérisoire). De plus, les commentaires de ma part sur lesquels tu te concentres ont été écrits par « honorable » et non par « Michael Laughrea». C’est abusif.

Je te demande donc d’enlever le mot Laughrea des mots-clés de ton blogue, ou de prendre toute autre mesure qui fasse en sorte que ces 2 articles ne se retrouvent pas parmi les 2 premières pages d’une recherche Google sur « Michael Laughrea ». Par exemple, les retirer, ou remplacer les « Laughrea » de ces articles par des variations orthographiques de celui-ci serait honorable.  D’ailleurs, c’était ce que tu faisais souvent au « bon » vieux temps où nous escrimions. Je sais que tu es honorable quand tu le veux.

De plus, tu as mis sur ton blogue une photo de moi qui avait été placée par erreur sur le site de mon employeur et ce, pour une courte durée, jusqu’à ce que mon employeur se rende compte de l’erreur.  Il serait séant que tu l’enlèves aussi puisqu’il n’y a jamais eu intention de mettre cette photo dans le domaine public. Sur le web, cette photo n’est d’ailleurs disponible nulle part ailleurs que sur ton blogue.

Tu peux consacrer autant d’articles que tu veux à ma personne, mais de là à mettre en pleine face de mon employeur des commentaires d’ »honorable » sous le nom de Michael Laughrea, n’y a-t-il pas une limite? Quand j’écris sous honorable, c’est que je veux être nommé honorable; tout comme quand tu écris sous papitibi, tu ne veux pas qu’on  te nomme sous ton vrai nom, n’est-ce pas? Ce que tu désires pour toi-même (conserver ton anonymat), tu te dois de l’appliquer aux autres. Je sais que tu as la grandeur d’âme pour le comprendre et l’apprécier.

Finalement, certaines citations de tes articles inversent la réalité, ce qui est diffamatoire: dans celles-ci, tu prétends citer une opinion de ma part alors que je citais l’opinion d’une tierce personne afin de la démolir ou la commenter. Tu as pris la citation du tiers et me l’a attribuée!

En somme, je te propose d’avoir un ami de plus, et un ennemi de moins. Ce qui ne veut pas dire que nous n’aurions pas de joutes oratoires, même sur ton blogue, mais entre amis… En somme, je vérifie si tu as du cœur.

Michael  l’honorable. “ (Courriel envoyé  par honorable à papitibi le 25 Nov. 2010.)  

Rappel: Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda et  et Pierre Lavallée de McWatters (maintenant un quartier de Rouyn-Noranda) sont les mêmes personnes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *