Papitibi à la recherche d’une job de modérateur?

papitibi

Le lendemain du jugement Corriveau (1) papitibi, était tout excité. Il a immédiatement expédié un courriel de menaces à David Gagnon tenancier de l’excellent blogue rigoureux Antagoniste.net qui disait à peu près ceci, car son commentaire fut supprimé : « Je te laisse 12 heures pour considérer mon offre (lire de modérateur) sinon tu pourras commencer à chercher l’avocat de ton choix »

Il a aussi refait le même coup à Cyberpresse et l’Actualité. La question n’est pas de savoir si papitibi a les compétences pour modérer un blogue, car ce blogue démontre sans équivoque que non. Ce qui nous intéresse, c’est de savoir s’il a fait ses menaces d’offre de services en signant Oran Outang comme dans tous ses courriels de menaces.

Il affirme qu’il offre ses services de modération gratuitement. nodiffamation.com  se console en se disant qu’il est conscient de la valeur nulle de sa maîtrise en droit des médias qu’ils prêtent détenir et avoir réalisé à une autre époque et de son incompétence. Les commentaires de papitibi valent la peine d’être lus (2). En effet, cet ahuri de papitibi prétend avoir droit à sa réputation comme anonyme :

Quelques perles :

Letight, Poulou et David

Je possède une maîtrise en droit des médias et j’ai pratiqué en responsabilité civile pendant plus de 30 ans. Des procès en diffamation, j’en ai plaidé une vingtaine…-papitibi

____________

Il a répété au moins 100 000 fois qu’il détenait une maîtrise en droit des médias comme s’il était une référence. En tant que personnage virtuel, Papi ne peut pas être diffamé – maybe yes, maybe no. -papitibi

_____________

Avant il disait OUI maintenant il dit qu’il l’ignore. Ben oui mon papi tu ne peux être diffamé. Tu n’es pas une personne morale puisque tu es 100% anonyme. Tu as même déjà déclaré que tu ne dévoilerais jamais ton identité et ce même sous la torture. Il a même déjà ridiculisé ses victimes en affirmant sur un blogue de musique Métal:

Je crois que je vais leur donner mon nom et mon adresse pour qu’ils puissent me poursuivre. -papitibi

___________

Pas besoin de te torturer ni de nous donner ton nom et ton adresse; l’anonymat te va si bien. On t’aime anonyme mon papi. Reste anonyme. Ainsi tu resteras à jamais à l’abri de toute dénonciation, mais, et surtout, à l’abri d’éventuelles poursuites comme le recours collectif qui s’en vient. Tu pensais vraiment t’en sortir?

Bon joueur, nous t’offrons la modération des commentaires de nodiffamation.com.  Écrit nous des courriels de menaces en signant Orang Outang et on va supprimer les commentaires que t’aiment pas. Tu vois que tu es enfin compris ici. Nous te laissons 12 heures à partir de la mise en ligne de ce billet pour y penser. D’ici là vérifie tes assurances responsabilités civiles mon papi. Parce que tes victimes veulent être dédommagées.

Papitibi: un autre détenteur de maitrise qui n’a jamais travaillé dans son domaine.  Comme Ankh (alias Sylvain Massé) le traducteur (maitrise en Sciences politiques sous James Russell Mallory) et Line Merrette. Tous ces frustrés et sous-employés se retrouvaient et se reconnaissaient chez Hétu.

(1)    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201007/30/01-4302768-canoe-doit-verser-107-000-a-susan-corriveau.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_en-manchette_2238_section_POS4&utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B42_acc-manchettes-dimanche_369233_accueil_POS5

(2)    http://www.antagoniste.net/2010/08/02/de-retour-6/

Michael Laughrea de McGill nous écrit: le prédateur internet papitibi n’a pas de coeur!


Le chercheur et professeur Michael Laughrea nous a fait parvenir un courriel qu’il a envoyé à papitibi en 2010.  En retour, papitibi (Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, deux fois radié du barreau, deux fois divorcé, radié à vie du blogue de l’édito) n’a rien fait (même pas une réponse au courriel), sauf confirmer sa réception en 2012 dans son blogue.

Rappel: papitibi lui-même se définit comme un prédateur sur l’internet!  De plus, le journaliste Patrick Lagacé de La Presse a déjà fait les frais des esclandres papitibiennes. “3213 mots de délire, de menaces, de gros mots, d’allusions au Conseil de presse”: c’est ainsi que Lagacé caractérise papitibi à son égard. Source:   http://blogues.lapresse.ca/lagace/2008/04/21/je-suis-un-paratonnerre-une-autre-forme-de-pause-kit-kat/

Pour plus de détails sur papitibi, lire http://nodiffamation.com/2015/03/14/qui-est-ce-papitibi-dont-des-billets-apparaissent-en-premiere-page-dune-recherche-google-sur-michael-laughrea/   Vous y verrez que cet individu est un prédateur internet caractériel et irascible, deux fois radié du barreau, deux fois divorcé, victime de multiples attaques cardiaques. Il aime jeter son fiel sur ceux dont les opinions ne lui plaisent pas.

“A papitibi@gmail.com et papitibi@live.ca,

Tu as certainement obtenu l’effet désiré.  Tu t’es senti bien. Cela a sans doute été jouissif.  Grand bien te fasse. Car deux de tes articles entièrement consacrés à moi se retrouvent à 3 lignes et moins sous le site de mon employeur, quand on fait une recherche Google sur « Michael Laughrea » :

((NDLR: honorable donne le site Google en question))

Ces 2 billets si proches du site de mon employeur, c’est à peu près l’équivalent de lui envoyer une lettre de plainte par mois, ou pas loin. Cela me cause des problèmes professionnels, ou des problèmes professionnels à prévoir. C’est exagéré. Surtout de la part d’un anonyme envers un NON anonyme qui ne dispose, au contraire de ce que tu pourrais penser, d’aucune sécurité d’emploi et d’aucun syndicat pour le protéger (sans parler, comme tu t’en doutais déjà, d’un salaire relativement dérisoire). De plus, les commentaires de ma part sur lesquels tu te concentres ont été écrits par « honorable » et non par « Michael Laughrea». C’est abusif.

Je te demande donc d’enlever le mot Laughrea des mots-clés de ton blogue, ou de prendre toute autre mesure qui fasse en sorte que ces 2 articles ne se retrouvent pas parmi les 2 premières pages d’une recherche Google sur « Michael Laughrea ». Par exemple, les retirer, ou remplacer les « Laughrea » de ces articles par des variations orthographiques de celui-ci serait honorable.  D’ailleurs, c’était ce que tu faisais souvent au « bon » vieux temps où nous escrimions. Je sais que tu es honorable quand tu le veux.

De plus, tu as mis sur ton blogue une photo de moi qui avait été placée par erreur sur le site de mon employeur et ce, pour une courte durée, jusqu’à ce que mon employeur se rende compte de l’erreur.  Il serait séant que tu l’enlèves aussi puisqu’il n’y a jamais eu intention de mettre cette photo dans le domaine public. Sur le web, cette photo n’est d’ailleurs disponible nulle part ailleurs que sur ton blogue.

Tu peux consacrer autant d’articles que tu veux à ma personne, mais de là à mettre en pleine face de mon employeur des commentaires d’ »honorable » sous le nom de Michael Laughrea, n’y a-t-il pas une limite? Quand j’écris sous honorable, c’est que je veux être nommé honorable; tout comme quand tu écris sous papitibi, tu ne veux pas qu’on  te nomme sous ton vrai nom, n’est-ce pas? Ce que tu désires pour toi-même (conserver ton anonymat), tu te dois de l’appliquer aux autres. Je sais que tu as la grandeur d’âme pour le comprendre et l’apprécier.

Finalement, certaines citations de tes articles inversent la réalité, ce qui est diffamatoire: dans celles-ci, tu prétends citer une opinion de ma part alors que je citais l’opinion d’une tierce personne afin de la démolir ou la commenter. Tu as pris la citation du tiers et me l’a attribuée!

En somme, je te propose d’avoir un ami de plus, et un ennemi de moins. Ce qui ne veut pas dire que nous n’aurions pas de joutes oratoires, même sur ton blogue, mais entre amis… En somme, je vérifie si tu as du cœur.

Michael  l’honorable. “ (Courriel envoyé  par honorable à papitibi le 25 Nov. 2010.)  

Rappel: Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda et  et Pierre Lavallée de McWatters (maintenant un quartier de Rouyn-Noranda) sont les mêmes personnes.

LES FAITS ESSENTIELS SUR PAPITIBI

papitibiPapitibi, warren peace, atzilut, et sacapusse sont les pseudonymes de Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda, né vers 1948 à Montréal. Cet individu, divorcé et se disant en “mode prédation” sur internet, a été radié du barreau en 1997, puis radié de nouveau en 2007. Il est complètement rayé du blogue de l’édito de cyberpresse depuis environ 2008: toute mention du mot “papitibi” sur ce blogue, peu importe l’endroit et l’insignifiance de celle-ci, crée un arrêt de publication.  Il est clair qu’il y est persona totalement non grata…

Papitibi a  vécu toute sa vie active à McWatters, maintenant Rouyn-Noranda. Il a été conseiller municipal de McWatters entre 1983 et 1994. Puis en charge d’un tribunal administratif à Rouyn-Noranda de 2006 à 2009, un travail à temps partiel à la suite duquel il se retrouve au chômage et se décharge de sa frustration et de son mal de vivre sur le Net. Pour ce faire, il peut utiliser un langage ordurier indigne d’un avocat. Il interprète de manière étroite ce que les gens écrivent, ce qui lui permet de donner libre cours à sa bile caractérielle et intolérante. Il n’hésitera pas à menacer de mettre des photos de vos enfants sur le Net ou des informations compromettantes pour arriver à ses fins; ou à considérer comme un crime de lèse-majesté qu’un journaliste bloque un de ses messages. Sa lettre à Patrick Lagacé demeurera sans doute son classique et son héritage, jusqu’à ce que des lettres à d’autres journalistes deviennent connues.

On ne l’a pas vu trainer sur le Web ailleurs que sur son propre blogue depuis que notre site est actif.