Un avocat réputé, et jamais radié du barreau, bien sûr, sermonne papitibi:

Me Papitibi (NDLR: Pierre Lavallée de Rouyn-Noranda), vous m’avez choqué. (…) Je viens protester contre une image disgracieuse que vous projetez de l’avocat, alors que c’est cette image qui est devenue presque sa seule raison d’être. (…) C’est cette foi – qui a son importance sociale – que vous détruisez quand vous laissez votre épée au vestiaire pour vous munir d’un gourdin et venir en découdre avec « le peuple », en lui soulignant qu’il est bien le peuple – vous êtes l’avocat – mais en ne vous distinguant pas de lui par la finesse de vos interventions, plutôt par un effort pour utiliser un vocabulaire plus trivial et des injures plus grossières que ceux que vous donnez à mépriser. Je le regrette.

On ne discrédite pas les gens en les attaquant de cette façon ; on
peut seulement se discréditer soi-même … et avec soi parfois ceux avec
lesquels on prétend faire cause commune.

centpapiers.com/replique-en-forme-de-supplique-a-un-ex-confrere/56886

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *